Pourquoi les bons acides gras sont essentiels à notre santé ?

Saturé, insaturé, polyinsaturé
Acides gras et santé

Certains acides gras sont bons pour la santé

Longtemps diabolisées et accusées de faire grossir et de faire monter le cholestérol, les graisses sont indispensables à l’organisme. Les personnes soucieuses de leur poids se sont tournées vers des produits allégés mais souvent à indice glycémique haut et ces produits ne les rassasiaient pas et au final augmentaient leur faim. Ces personnes se créaient inévitablement des déséquilibres et ne perdaient pas de poids pour autant. Mais il est difficile de sortir des injonctions du marketing et du martèlement médiatique. Au passage, les graisses sont effectivement riches en calories, mais il en faut peu pour ne plus avoir faim et elles sont un composant majeur de l’énergie du corps .

Importance du choix des acides gras

L’important est de savoir choisir ses corps gras, car notre corps a besoin de bonnes graisses qu’il va utiliser pour nourrir les cellules de notre cerveau qui baignent dans un liquide gras et qui sont constituées de phospholipides, ainsi que toutes les membranes des cellules du corps, notamment celles de notre peau. D’ailleurs les personnes ayant la peau sèche sont en général carencées en bons acides gras. Nos hormones et nos enzymes dépendent aussi des acides gras dits “essentiels” appelés AGE et ils nous permettent de trouver un équilibre physiologique. Notre coeur en a aussi besoin pour bien fonctionner. Et les acides gras véhiculent les vitamines dites liposolubles (D, K, A, E). Ces bonnes graisses vont aussi avoir un effet anti-inflammatoire.

Nous allons donc voir les graisses favorables à notre santé et voir aussi celles qu’il faut éradiquer car défavorables et pro-inflammatoires.

Les acides gras linoléiques et alpha-linoléiques doivent être apportés par l’alimentation car nous ne savons pas les synthétiser. Il faut savoir qu’ils sont très sensibles à la chaleur et qu’il faut donc acheter toujours des huiles Bio de première pression à froid, en bouteille en verre et non des huiles raffinées, dont l’extraction à chaud a détruit les vitamines et qui en plus ont été traitées avec des solvants chimiques dérivés du pétrole. Attention aux margarines qui ont été hydrogénées donc mauvaises pour la santé, mieux vaut un peu de beurre frais.

Danger des gras Trans

Il faudra éviter les gras Trans, qui sont en fait les gras hydrogénés qui sont pro-inflammatoires. Il faut savoir qu’on les retrouve quasiment dans tous les produits de la grande distribution: plats préparés, biscuits, chips, viennoiseries, charcuterie… Ces huiles, en plus de l’inflammation provoquent le dépot de cholestérol sur les artères.

Toutes les graisses qu’elles soient saturées, insaturées ou poly insaturées sont essentielles à une bonne santé.

Ce qui est néfaste, c’est le déséquilibre, trop de graisses saturées et trop d’oméga 6.

Bon équilibre oméga 3, oméga 6…

Il faut savoir qu’idéalement nous devrions consommer 1 part d’oméga 3 pour 2 à 3 parts d‘oméga 6 maximum, malheureusement aujourd’hui la consommation d‘oméga 6 est beaucoup trop importante, ce qui provoque et entretient l’inflammation.

Un état inflammatoire au long cours n’est jamais bon car il nous fait produire beaucoup plus de radicaux libres et ainsi nous vieillissons plus vite.

Parmi les huiles riches en oméga 3 , on trouve l’huile de colza, de chanvre, de cameline et de lin.

L’huile d’olive est très bénéfique pour la santé et est riche en oméga 9, elle fait partie des graisses mono-insaturées, elle peut être chauffée.

Penser aussi aux avocats riches en bons acides gras, aux oléagineux et aux poissons gras: (sardines, anchois, maqueraux, harengs, saumon, thon). Cependant orientez vous vers les petits poissons car les métaux lourds se retrouvent surtout chez les gros poissons carnivores, en fin de chaîne alimentaire comme le saumon et le thon.

Les oméga 3 d’origine animale (EPA et DHA) se trouvent dans les poissons gras, mais aussi dans des viandes d’animaux nourris à l’herbe et aux graines de lin, source d’oméga 3. Ils sont les plus performants pour nous protéger de l’inflammation, protéger notre cerveau et nous aider à être moins sensible au stress.

En ce qui concerne les graisses saturées naturelles et non transformées, elles ont aussi leur importance, si consommées en quantité raisonnable. Elles protègent des maladies cardio-vasculaire et réduisent le cholestérol. Et elles sont nécessaires à la reproduction.

Côté végétal, l’huile de coco a de nombreuses vertus et peut être chauffée et côté animal, un peu de beurre frais et des viandes de qualité peuvent faire partie du régime alimentaire. Tout est une question de mesure.

Récapitulons les informations sur les acides gras

  • Consommer des aliments pas trop transformés et naturels.
  • Prenez des huiles bio, de première pression à froid et en bouteille de verre
  • Manger 3 fois par semaine des petits poissons gras, pêchés en mer ou bio
  • Consommer des graines de lin, de chanvre, de chia et des oléagineux.
  • Pour vos salades mélangez huile d’olive et une huile riche en oméga 3 (colza)
  • Ne chauffez pas l’huile d’olive au delà de 180º, au dessus utiliser l’ huile de coco, ou la graisse de canard ou de porc.
  • Garder les huiles poly-insaturées comme le lin, colza, chanvre au réfrigirateur et à l’abri de la lumière.

oméga 3 polyinsaturé
Oméga 3: un anti-inflammatoire naturel

Sophie Franciosi – Thérapeute en Naturopathie Evolutive

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *