Hypertension artérielle et naturopathie

C’est un mal très répandu qui affecterait pas loin de 15 millions de français, et principalement les personnes avançant en âge (qui touche 70% des plus de 80 ans). Elle serait responsable de 22 % de la mortalité en France. C’est un mal dont on ne se rend pas toujours compte, car dans certains cas, il ne se manifeste par aucun symptôme ou par des symptômes non spécifiques à la maladie comme les maux de tête, les acouphènes, les vertiges…

Il faut savoir que si l’hypertension n’est pas prise en charge, le risque d’AVC est multiplié par 5 et le risque d’insuffisance cardiaque par 6.

Qu’est ce que la tension artérielle?

C’est la pression exercée par le sang, pompé par le coeur sur les parois des artères. Quand le ventricule gauche se contracte et propulse le sang dans les artères, elle atteint son maximum , c’est ce que l’on appelle la systolique ou maxima. Dans la phase de repos du coeur, la tension baisse et atteint son minimum, c’est la diastolique ou minima. C’est pourquoi la lecture de la HTA (tension artérielle) se fait toujours à l’aide de deux chiffres. On estime que la minima, lorsqu’elle est bien équilibrée, doit être de la moitié de la maxima, plus 1. On estime que lorsque la minima dépasse 10, voir 9, elle doit être traitée. La tension artérielle est considérée comme normale jusqu’à 14/9. Pour les personnes de plus de 60 ans, on considère que l’on traite à partir de 16/9. Tout cela est modulé par différents paramètres, à savoir: l’âge, l’hérédité, les symptômes, le surpoids… Votre médecin après avoir fait différentes analyses (bilan sanguin), prises régulières de la tension en respectant certains principes, visite chez le cardiologue et l’ophtalmologue décidera la stratégie à mettre en place et dans certains cas les hypotenseurs seront nécessaires.

L’hypertension correspond à une intoxication du corps et peut être considérée comme une sonnette d’alarme qui appelle au changement de mode de vie.

Quels sont les signes à prendre en compte ?

Les vertiges, les bourdonnements d’oreille, les sensations de brouillard devant les yeux, l’engourdissement des membres, les vaisseaux qui éclatent dans le blanc de l’oeil, les hémorragies nasales.

Quels sont les facteurs de risque ?


La consommation excessive de sel et d’alcool, le tabagisme, la surcharge pondérale, la caféine, certains médicaments notamment les substances hormonales, le manque d’activité physique, le manque de vitamine D, le stress et l’hérédité. D’autres facteurs comme le diabète, le surpoids, un tour de taille trop important, trop de LDL, un excès de triglycérides et la sédentarité sont à prendre en compte.

Attention à la gelée royale qui peut faire flamber une hypertension et aussi à la réglisse.

Et plus l’artère se durcit, plus son diamètre diminue, plus la pression augmente dans celle-ci, d’où l’importance d’avoir des artères souples et non calcifiées.

Dans quel cas se complémenter ?

Les compléments alimentaires peuvent être pris en première intention dans le cas d’hypertension légère c’est à dire une tension artérielle systolique entre 14 et 16 et une diastolique entre 9 et 10 (sauf si le risque individuel du patient le justifie) ou en adjuvant d’un traitement médical si ce dernier s’ impose.

La première chose à faire est de modifier ses habitudes de vie .

C’est à dire: perte de poids si nécessaire, arrêt du tabac, diminution du sel et de l’alcool, éviction des aliments industriels et transformés, réduction des aliments sucrés, gestion du stress, prise de vit D, activité physique régulière et prise de compléments alimentaires favorisant la dilatation des vaisseaux et agissant sur le fonctionnement du système rénine-angiotensine.

Il faut savoir que les hormones hypertensives sont plus actives la matinée et plus performantes en présence de sodium, d’où l’intérêt de ne pas consommer d’aliments salés le matin mais plutôt des aliments riches en potassium, le potassium faisant baisser la tension artérielle.

Quels sont les nutriments à privilégier dans l’hypertension ?

Le potassium, à raison d’un gramme par jour, ce minéral a une action notable sur la diminution de la pression artérielle. L’alimentation peut fournir ce potassium.

On en trouve dans les bananes (2 bananes = 1G), les lentilles, la pomme de terre, la patate douce, l’avocat, l’artichaut, les poissons, les noix du brésil et autres oléagineux… Néanmoins les cellules ont besoin de magnésium pour retenir le potassium. Il faut donc avoir suffisamment de magnésium et les personnes stressées en consomment plus.

La vit D, régule l’expression du gène de la rénine, une hormone secrétée par les reins et hypertensive. Et si trop de rénine est libérée, elle provoque la libération de deux autres hormones hypertensives, l‘angiotensine et l’aldostérone. D’où l’intérêt de faire vérifier son taux de vit D et d’être plutôt en haut de l’échelle.

La vit C, selon une étude, 500 mg par jour ferait baisser la tension artérielle chez les hypertendus modérés.

Le coenzyme Q10, cet antioxydant aide à réduire la pression systolique, en augmentant le potentiel de pompage du coeur. Il a une action bénéfique sur le coeur, à la fois préventif et curatif sur les troubles cardiaques. Le Q10 nourrit nos mitochondries, centrale énergétique de nos cellules, particulièrement abondantes dans le muscle cardiaque. De plus, après 50 ans, on en fabrique beaucoup moins. La forme la plus assimilable est lubiquinol.

La vitamine K2, régule la distribution du calcium dans l’organisme, ce qui va permettre que le calcium se fixe sur les os et ne calcifie pas les artères. Notre alimentation ne nous fournit au mieux que 25% de nos besoins.

L’arginine: Il fait partie des 20 acides aminés qui constituent nos protéines. Il a une action vasodilatatrice en tant que précurseur de l’acide nitrique.

L’olivier est une plante avec une action hypotensive, il assouplit et dilate les artères. C’est une plante qui est aussi hypoglycémiante, antioxydante et qui s’oppose à la formation de plaques d’athéromes.

D’autres plantes sont aussi intéressantes comme:

Le pissenlit est intéressant par son action diurétique et sa richesse en potassium.

L’aubépine apporte plus de sang tout en réduisant l’hypertension. Et elle apporte une protection contre les effets négatifs de l’hypertension.

L’ail est hypotenseur, anti-athérogénique (plaques d’athéromes), anti-hyperlipidémique et anti-thrombotique.

L’Achille millefeuille fait baisser la pression diastolique. Et elle a une action favorable sur les troubles cardiaques liés à l’hypertension.

Le gui, connu depuis l’antiquité pour ces effets vasodilatateurs. On doit utiliser le gui européen.

D’après des études récentes, un jus de betterave par jour ferait baisser la tension. Elle contient de fortes quantités de nitrate inorganique. Dans le corps humain, le nitrate inorganique est converti en oxyde nitrique, qui permet la relaxation et la dilatation des vaisseaux sanguins.our conclure

Conclusion

L’alimentation est primordiale.

Elle doit être riche en antioxydants qui vont avoir un impact sur la qualité des artères et qui empêcheront l’oxydation du cholestérol et la formation de plaques d’athérome (elles se forment souvent doucement de nombreuses années avant l’apparition d’autres symptômes).

La meilleure stratégie est d’adopter la diète méditerranéenne avec beaucoup de légumes de saison, quelques fruits, des herbes aromatiques, des épices, des oléagineux, des poissons, des viandes plutôt maigres, des bons gras à savoir de l’huile d’olive et des omégas 3 qui réduisent l’inflammation contrairement aux omégas 6 qui en trop grande quantité sont pro inflammatoires. Les acides gras oméga 3 riches en EPA et DHA améliorent la fluidité des membranes cellulaires, ce qui a une action très bénéfique et contribue au maintien d’une tension artérielle normale. Très peu de sucre et des aliments à IG (indice glycémique) bas, car dans l’alimentation moderne ce sont plutôt les sucres qui sont responsables de l’augmentation des triglycérides. Car sous l’effet de l’insuline le foie évacue l’excédent de glucose en le transformant en triglycérides.

Une activité physique régulière est aussi très importante. 

Et dans certains cas la prise de compléments alimentaires ciblés.

Sophie Franciosi

Naturopathe Evolutive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *